top of page

It was in the midst of political upheaval in Iran that Maryam arrived in Paris in October 1979.  

His first goal was to learn French. The second, to prepare for the entrance examination to the National School of Fine Arts .

She passed the competition and five years later, she obtained the drawing diploma with honors. It was on this occasion and as a reward that she was invited to exhibit at the gallery of the great mass of fine arts, rue Mazarine, a series of her works on the theme of the "circus" which had a great success.

 

Then, attracted by lithography and serigraphy, she practiced these techniques for two years in the workshops of Abraham Hadad and Michel Salzmann.  

 

She then wanted to complete her training by acquiring the theoretical aspects of the Art. She therefore enrolled at the Sorbonne where she left with a master's degree in plastic arts.  

 

Finally, several years later, Maryam joined a school of decoration and therefore had, alongside this artistic career, the opportunity to exercise an activity as a decorator and art teacher.  plastics.

 

Since 1986, collective exhibitions have followed one another across France. From the 2000s, his work was exhibited around the world, including the United States (Dallas and Washington), Europe (Sweden, Spain, Italy, Belgium) and China (Beijing).

LB Delongchamps

                                                                                                                         

Awards:

      1st prize of the exhibition - Cogedim competition, Boulogne-Billancourt       

      Silver medal from the city of Paris
     1st international prize for abstract painting, international fair of the Côte d'Azur, Cannes
     1st  abstract painting price in Deauville
     1st  price of the print of the Concelles de Ferrol museum, Spain

Exposition Maryam Shams - Théâtre Garde - Chasse
Maryam Shams- Encre sur papier, série horizon

 Récompenses:

    1er prix de l'exposition - concours Cogedim, Boulogne-Billancourt          

    Médaille d'argent de la ville de Paris
    1er prix international de la peinture abstraite, salon international de la Côte d'Azur, Cannes
    1er  prix de peinture abstraite à Deauville
    1er  prix de l'estampe du musée des Concelles de Ferrol, Espagne

Ma démarche artistique

Comme Hegel, je pense que l’art est l’Unité du sensible et du spirituel. C’est d’ailleurs ma fascination pour la beauté du monde qui m’a poussé à chercher le meilleur moyen de l’exprimer.

 

Si la technique est indispensable, elle ne peut remplacer une perception spirituelle du monde jusque dans ses aspects les plus invisibles. Le choix d’un trait, d’une ligne, d’une tâche ont une telle importance qu’il impose un geste spontané, inexplicable, intrinsèquement périssable.

Il me faut le capter avant que l’étincelle ne s’envole. Si la beauté est une perception personnelle et subjective, le frisson lui est universel. Je tente de transmettre ce frémissement spirituel dans chacune de mes œuvres en associant matières colorées et matières lumineuses. Je partage cette nécessité intérieure que décrit avec des mots Kandinsky dans ≪ Du spirituel dans l’art ≫.

À l’École des Beaux-Arts, pour aborder la question du claire obscure et la représentation du mouvement, je choisis de consacrer mon projet de fin d’étude au thème du ≪ Cirque ≫. Plusieurs années plus tard, la couleur-matière fut une pièce maîtresse de mon travail et les œuvres de Tapies ont été une grande source d’inspiration. L’expressionnisme abstrait avec ≪ l’action painting ≫ qui met en valeur la matière et la couleur utilisée comme matière esthétique, caractérise mon travail.

 

Depuis plusieurs années, je me penche sur les effets des vibrations colorées sur le psychisme, mais aussi sur la relation entre le noir et le blanc. Je travaille avec simplicité. Aussi j’utilise volontairement des moyens techniques réduits : du papier et de l’encre. Ce défi technique me permet d’atteindre la pureté de l’expression. La vibration, le mouvement, les rythmes, tous inspirés de la nature extérieur sont mes sujets de recherche actuelle. Dans un état de réceptivité de l’instant, je capte l’insaisissable et le subtil.

Se rencontrent ainsi la nature extérieure et la nature intérieure. L’unité ainsi créée suscite sensations et réflexions chez le spectateur qui devient, par son interprétation, co-créateur avec l’artiste.

bottom of page